Emy Dany Bassong : la reine des plateaux et des réseaux sociaux

L’actrice, productrice et entrepreneure fait partie des cinéastes les plus influentes du Cameroun.

Emy Dany Bassong, la reine des plateaux et des réseaux sociaux

S’il fallait constituer une équipe d’actrices africaines, les récentes distinctions d’Emy Dany Bassong feraient qu’elle soit dans le 11 entrant. Sa capacité à transmettre des émotions et donner vie aux personnages qu’elle incarne lui ont valu de nombreuses récompenses. Notamment, celles de « Meilleure actrice africaine dans une série tv » aux Sotigui Awards, la plus prestigieuse cérémonie de récompenses d’Afrique ; « Meilleure actrice dans une série tv » aux Canal 2 Or et aux Balafon 7 Awards et bien d’autres. La cinéaste de 30 ans est aujourd’hui à la tête d’une armée constituée de millions d’abonnés. Elle est aussi égérie de plusieurs marques et propriétaire de deux restaurants basés à Douala. Qui est Emy Dany Bassong ? Comment a-t-elle acquis sa notoriété ? Tels sont les objectifs de cet article.

Plus connue sous le nom de scène Emy Dany Bassong, Emilienne Danièle Ngo Bassong est une actrice de cinéma, productrice et entrepreneure Camerounaise. Elle a obtenu son premier rôle au cinéma en 2012 dans « Ennemies intimes » d’Ebenezer Kepombia. Mais, faute de moyens financiers pour assurer ses déplacements entre Edéa, sa ville de résidence et Douala, ville de tournage de la série, elle sera contrainte de n’y faire que de la figuration alors qu’elle avait été retenue pour un rôle plus important. Cette première expérience n’a pas déteint sur sa passion pour le cinéma. Bien au contraire, ça l’a poussée à mouiller davantage le maillot pour pouvoir avoir assez de moyens afin de s’installer à Douala, cité qui lui offrait plus d’opportunités dans le cinéma. Deux ans plus tard, l’actrice décroche un principal rôle dans « Le choix » de Ghislain Towa. Ce dernier sera séduit par son talent, son sens du professionnalisme et sa prestance. Ce qui va l’amener à lui confier un autre rôle l’année d’après dans le film « Coïncidence ».
Après ses deux productions, l’autodidacte va marquer une pause, afin de s’occuper de son fils. Elle fait son come-back quelques années plus tard avec la web-série « Ma destinée » qui deviendra plus tard « Les Tcha-kai ».

On la verra par la suite dans la web-série « Pakgne » de Salem Kedy, suivi de « Echec et Mat » de Simon William Kum. Ses productions et sa forte présence sur les réseaux sociaux l’ont révélée au grand public et contribué à accroitre sa notoriété sur le grand et le petit écrans. Sa popularité et sa décence dans son style vestimentaire lui ont valu des contrats avec plusieurs entreprises dont elle est brand ambassador. Il s’agit entre autres des sociétés brassicoles, des entreprises agro-alimentaires, des marques de cosmétiques, de mèches, montres et sacs à main.

Côtés cinéma et audiovisuel, les producteurs vont se l’arracher. Elle est à l’affiche de « Samba Le Général » de Jean De Dieu Tchegnebe, « 2 Avril », de Noëlle Kenmoe et Michel Pouamo, « Enterrés », de Françoise Ellong, « Tourbillon », de Blaise Ntedju et bien d’autres. Sans oublier « Madame…Monsieur » d’Ebenezer Kepombia avec son personnage Sophie Ewane qui l’a propulsée et permis de remporter les prix de « Meilleure actrice africaine dans une série tv » aux Sotigui Awards, « Meilleure actrice dans une série tv » aux Canal 2 Or et aux Balafon 7 Awards.


Sachant que le cinéma ne nourrit pas son homme au Cameroun, la self-made woman mis sur pied les restaurants « African Food » et « African Grill ».

La femme d’influence a également ouvert la Fondation Emy Dany Bassong pour accompagner les mères célibataires. C’est ainsi qu’elle a apporté du réconfort à de nombreux démunis l’année dernière. Elle est aujourd’hui marraine de la 3e édition du festival Ciné-scolaire prôné par Cinelifes.

 

Articles en relation

Tara Group gère désormais la carrière de Tatiana Matip

La signature de contrat entre la maison de production du Dr. Dieudonné Alaka et la comédienne aux multiples distinctions a eu lieu le 1er novembre 2021 à Yaoundé. Après avoir assis sa notoriété dans les domaines de la production, de la formation à travers le master en cinéma à l’Université de Yaoundé 1 et en […]