fr1 en1 

First short 2018 : ça tourne

Le 1er clap de la 5e édition de ce festival a été posé le 30 mars dernier par la conférence de presse de lancement des activités.

 

fist short

Affiche First short 2018 (Copyright)

L e Festival panafricain de films d’école de Yaoundé soufflera sur sa 5e bougie cette année. Pour célébrer cette édition anniversaire qui se déroulera du 11 au 14 avril, le comité d’organisation a voulu mettre les petits plats dans les grands. Les activités marquant cette édition ont été présentées vendredi dernier au cours d’une conférence de presse présidée par le délégué général du festival, Césaire Moute.
Plus alléchant qu’à l’accoutumée, le menu cette édition sera constitué d’ateliers de formation, de conférences débats, échanges B to B avec des producteurs comme Nabe-Daone, promoteur de Nabe-Daone entreprises et Marius Bonfeu de Mabo studios, visite guidée dans une chaîne de télévision et projections de films. S’agissant de films vingt-huit sont en sélection officielle cette année, parmi lesquels 8 fictions, 8 documentaires et 12 films espoir, venu d’une dizaine de pays du monde. 
Ces films seront départagés par un jury constitué en majorité de femmes professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel avec pour présidente la réalisatrice et productrice Yolande Ekoumou Samba, celle à qui on doit les célèbres séries Le revenant et Ntaphil. Elle sera assistée dans l’évaluation des films en sélection par le critique de cinéma et enseignant à l’Université de Yaoundé I, John Mbapou, l’actrice et réalisatrice Carine Ezembe et  la journaliste et promotrice de www.cinecamer.info, le site d’informations dédié u cinéma camerounais Maimounatou Bourzaka.
Le programme général prévoit un atelier de formation sur l’initiation à l’écriture du scénario, animé par l’association Extérieur jour. Celui-ci se tiendra du 2 au 7 avril à l’auto-école Kassap, sise à Ngoa-ekelle. Mercredi 11 avril, cérémonie d’ouverture à la salle Sita Bella dans l’enceinte du ministère de la Communication avec en films d’ouverture Leçon de Patrick Timbe Moussanga du Cameroun, Moi, moche et vivant, le documentaire du Togolais Justin Kpatcha et le court métrage Up shot’s choice de Ymolujo Ytemben du Cameroun. Quant aux séances B to B avec les producteurs, elles auront lieu le 13 avril, à la salle Sita Bella. La conférence autour du thème de cette édition, « Télévisions camerounaises et promotion du cinéma local : enjeux, défis et perspectives » se tiendra le 12. Un match de football opposera les cinéastes aux journalistes. Ce sera le 14 avril, au stade des sapeurs-pompiers de Mimboman. Crée en 2014 par l’Association Cinévision, le festival First short a pour but de donner à voir des films d’école, d’accompagner les jeunes talents et de créer un espace d’échange et de diffusion des films d’école.

Maimounatou Bourzaka