fr1 en1 
  • Home
  • Les gens
  • 31 femmes du cinéma camerounais : Syndy Emade, un brin de Hollywood au Cameroun

31 femmes du cinéma camerounais : Syndy Emade, un brin de Hollywood au Cameroun

Glamour, élégance et détermination caractérisent cette actrice, productrice et reine des tapis rouges qui a brisé les codes du cinéma camerounais.

Syndy Emade 01

Syndy Emade nous rappelle à chaque fois le slogan d’une célèbre publicité diffusée dans les années 2000 : « Si tu n’existais pas, il fallait t’inventer ». Oui ! La belle actrice et productrice fait partie de ceux qui a ont insufflé une nouvelle dynamique à l’industrie du cinéma camerounais, bien qu’embryonnaire. Avec elle, on ne rêve plus de Hollywood, Cannes, encore moins de Nollywood pour leur côté bling bling et glamour. Il n’y a qu’à sillonner ses pages sur les réseaux sociaux où elle en jette dans ses somptueuses tenues et looks iconiques à chacune de ses publications pour s’en convaincre. Sans oublier le standing des grandes premières des films qu’elle a produits sous le label Blue Rain Enternatinment. « Syndy Emade a un rêve plus grand que le Cameroun… Grâce à elle, je ne rêve plus de Hollywood parce que je sais qu’on peut désormais le recréer sur place », a déclaré l’actrice et productrice, Chelsy Suzy après la sortie du dernier film de Syndy Emade, « Broken ».

Syndy Emade 02

Originaire de Kumba, dans la Région du Sud-Ouest, Cynthia Emade Elone (son nom à l’état civil) est née le 21 novembre 1993. Après ses études, l’ancienne pensionnaire du Presbyterian High School de Kumba fait ses premiers pas dans le monde du showbiz en 2010 comme mannequin sous le label Fredash Modeling Agency, comme le rapporte betatinz.com. La même année, elle est sacrée Miss Mount Camerooon et Miss South West. Puis, elle s’est présentée pour le concours Miss Cameroun. C’est en 2011 qu’elle embrasse le cinéma en incarnant un rôle dans « Obsession » du réalisateur Achille Brice, son compagnon de l’époque. Ce film va réveiller le virus du cinéma qui sommeillait en elle. La même année, la jeune dame s’essaie à la co-production à travers le film « Different Kinds of Men », sous Living Dreams Entertainment, une plate-forme créée par elle et ses deux amis. D’un plateau à l’autre, « la reine du glamour » se fait remarquer par son abnégation au travail. Ce qui va lui permettre de jouer dans de nombreux films. Mais, Syndy Emade voit plus grand. Elle a créé sa maison de production Blue Rain Entertainment en 2015 et produit « Rose on the Grave », un long métrage réalisé par Enah Johnscot. Pour Syndy, bien qu’étant novice, elle sait que le film c’est d’abord un business et de ce fait, il lui faut des arguments de vente de poigne. C’est ainsi qu’elle donne un rôle à la vedette du bikutsi, Lady Ponce, et bien d’autres acteurs ayant le vent en poupe, notamment Libota Mc Donald, Epule Jeffrey, Desmond Whyte et Solange Yijika. Une stratégie qui a porté ses fruits. C’est ainsi qu’elle bâtit sa réputation dans l’industrie cinématographique du Cameroun. Syndy Emade remet le paquet en 2017 avec « A Man For The Weekend » réalisé par Achille Brice. Un film qui est rentré dans les annales du cinéma camerounais pour la qualité du scénario, le jeu d’acteur, mais surtout le casting. On y retrouve l’irrésistible acteur nigérian Alexx Ekubo, qui a d’ailleurs pris part à l’avant-première en grande pompe à Douala, Valery Nchifor et Syndy Emade. La grande première de ce film a également fait un tollé à cause de la présence du Ministre des Arts et de la Culture. Certains déclaraient que c’était la première avant-première pour laquelle le Ministre de l’époque avait fait un déplacement. Comment ne pas évoquer le nombre de maîtres de cérémonies retenus pour la circonstance et les artistes qui se sont produits à l’instar de la sulfureuse Blanche Bailly, le talentueux Bamenda Boy Magasco et la superstar Wizboyy! Même scénario, ou presque en 2019 avec la sortie ultra glamour de son dernier film « Broken ». Un évènement placé sous le thème : « The Great Gastby » qui a fait couler bien d’encres et de salives. 

Syndy Emade 03

Parallèlement, elle est à l’affiche de nombreux films et séries. Notamment, « Bad Angel » (série diffusée actuellement sur la CRTV), « Soldier wife », « House Mate », « Smokesscreen », « Before you say yes », « Chaising tails », « Die Another Day », « A Kiss from Rose », « Why I hate sunshine », « Different kind of men », « Pink poison », « Entangled ». Après ses performances remarquées dans les productions locales et son carnet d’adresses assez fourni, les productions étrangères se sont intéressées à elle. Nollywood l’accueille en premier en lui offrant un rôle dans « Why I hate sunshine » en 2016. Un film qui va marquer le début d’une belle et longue aventure. Syndy Emade se trouve actuellement au Nigéria pour la tournage d’un autre film. 

Mais comment a-t-elle pu en arriver là ? C’est la question que bon nombre de personnes se posent sûrement. Pas de magie !  La promotrice de Blue Rain Entertainment s’est entourée d’une équipe de professionnels qui gère sa carrière. Un staff conduit de pied ferme par le promoteur culturel Chi Chi Ladislav. Autre secret, sa silhouette de « bomba latina ». Pour « Momma B » comme elle se fait appeler, pas question de lésiner sur les moyens pour avoir un corps de rêve. Elle sait pertinemment qu’une star, c’est « d’abord le physique ». En outre, son style vestimentaire. En quelques années, elle s’est imposée auprès des cinéphiles et internautes à travers ses looks à couper le souffle dont les photos alimentent ses pages, les statuts et photos de profil de ses fans de première heure à l’instar du blogueur, Nelson Willy. Elle est classée parmi les vedettes camerounaises les mieux habillées et les plus suivies sur les réseaux sociaux. 

Syndy Emade 04

Côté distinctions, la Meilleure actrice aux Scoos academy award 2017 compte pas mal de prix. L’année 2019 fut celle de sa consécration. Elle a tour à tour été sacrée Meilleure actrice camerounaise aux Canal2Or et aux Red Feather Awards, et Meilleure actrice dans un long métrage aux LFC Awards. Sans compter les nombreuses nominations à l’étranger.

Son charme ne profite pas qu’aux cinéphiles. Des entreprises la sollicitent aussi pour promouvoir leurs produits. Elle est d’ailleurs la première camerounaise à être l’égérie de la marque de cosmétiques Soleza. La productrice de « Broken » est aussi ambassadrice de Moet et Chandon et de bien d’autres entreprises. 

Pour venir en aide aux démunis, elle a récemment lancé la Syndy Emade Foundation. Autant de choses qui la gratifient des bénédictions des cieux. Elle n’a pas fini de faire parler d’elle.  En tout cas, retrouvez-la dans les prochains jours dans le très attendu "Irrationnal Love" de sa grande amie, Chelsy Susy.

  

Maimounatou BOURZAKA