fr1 en1 

Jeunesse, fer de lance du cinéma Camerounais

L’avenir du 7ème art repose sur les jeunes cinéastes.

jeu

Les jeunes cinéastes à la DCPA (Droits réservés)

Ils sont jeunes. Jeunes d’âge mais vieux d’expérience et de professionnalisme. Passionnés du cinéma, ils n’ont que cet art en tête et ne vivent que pour ça. Ils se dénombrent dans tous les corps de métiers du cinéma.
Formés pour la plupart au pays, à l’étranger, ou dans le tare; ils font la fierté du Cameroun en hissant le vert rouge jaune au plus haut sommet.

Les réalisateurs d’abord

Le ministère des arts et de la culture a honoré certains d’entre eux à la 8ème édition du festival national des arts et de la culture en choisissant leurs films parmi les 25 qui ont été diffusés durant le Fenac. Il s’agit entre autres d’Achille Brice, Agbor Obed Agbor, Anurin Nwunembom, Christa Eka, Itambi Delphine, Lea Malle, Narcisse Wandji et Thierry Ntamack.

Il ya également ceux dont les films n’ont pas été diffusés mais qui font la fierté de la nation. On peut citer ici Françoise Ellong dont les films font le tour du monde, la jeune femme revient d’ailleurs d’une tournée européenne avec son film W.A.KA. Constance Ejuma, Dorothe Atabong pour ne mentionner que celles-là.

Et les acteurs alors

Les dignes fils du cameroun signent aujourd’hui des contrats dont la valeur est estimée en millions. Ils incarnent des rôles dans les grosses productions étrangères. On pense ici à Willy Zogo qui a joué dans le film Mechanic auprès de Jason Statam ;Axel Abessolo ou encore Valery Nchifor qui est actuellement en Tanzanie pour le tournage d'un film; Jeffrey Epule, l’enfant chéri de Nollywood. Il y a tellement incarné de rôles que certains camerounais lui attribuent la nationalité nigériane.

La relève du cinéma est donc assuré au pays d'Arthur Si Bita.

Maimounatou Bourzaka